floating stair, suspended stair,escalier suspendu,escalier flotant,marches suspendues,floating staircase kit,

the EGO-BOX

La BOITE à EGO  (EGO-BOX) inventée par Olivier DECATOIRE est une oeuvre qui est destinée à être possédée par un individu avisé et fortuné,un seigneur de l'ego.
Celui ci,quelque peu blasé de tous les objets qui ont été créés par des marques commerciales pour flatter son ego (voitures,bateaux,design,etc...) n'aurait de cesse, que de vouloir trouver l'objet le plus rare, et le plus cher au monde.
La possession d'art est incontestablement la meilleure voie dans sa démarche,surtout l'art contemporain par ses prix importants et sa  hype-culture... On se rapproche de l'ego-graal.
C'est alors qu' olivier Decatoire crée son ego-box, support de l'oeuvre suprême... SOI, dont la valeur n'est déterminée que par son propre ego;  le possédant devient  l'objet possédé  le plus rare et le plus cher au monde. C'est lui même qui en fixe le prix, avec le risque; et c'est là ou l'oeuvre prend toute sa dimension; c'est qu' un egoacheteur peut  détrôner ce possédant à tout moment ; on se retrouve dans un combat sans merci d'ego-pur .... mais tel est le prix de la quête. Sans combat pas de victoire .


. Description :
L'oeuvre est volontairement simple et n'est pas fabriquée de matériaux ostentatoires, elle ne doit pas faire d'ombre par sa valeur intrinsèque à la valeur du contenu : de l'ego pur.
Elle se compose d'un pied d'un mètre cinquante  surmonté d'une boîte .Celle-ci  comporte une porte qui se ferme avec une clef en or massif..... chromée.
Seul le propriétaire,grâce à cette clef, peut ouvrir la boîte;lui seul  peut voir son image dans le miroir placé au fond de la boîte.
L'oeuvre est devenue" Lui ",le summum du raffinement de la définition de l'ego, délirant, snob, artistique, Daliesque par excellence....

. Le principe de propriété :

La boîte est unique. Les noms de ceux qui la posséderont seront gravés sur une plaque en platine apposée sur le devant de la boîte .
Tout le monde peut acheter la boîte mais celle-ci reste à vendre en permanence via ce site.

De plus, chaque année, à jour fixe, l'ego-box  sera proposé par voie de presse à la vente par un Commissaire Priseur, dans le cadre d'une vente aux enchères d'art contemporain. Le nom du propriétaire sera volontairement mis en avant dans cette publicité, pour attiser l'ego d'un autre acheteur, la possession de la boîte n'étant  jamais vraiment acquise, ce qui en fait sa valeur  lorsque que quelqu' un la possède, le snobisme égocentrique ayant un prix.....
 


.  Détails et règles

Dans le cas où la boîte serait placée dans un autre pays,les frais de transport de la boîte pour la vente annuelle seront pris en compte par le propriétaire .

D'autre part ,un propriétaire peut se faire déposséder de la boîte à tout moment par un ego-acquéreur qui devra mettre au minimum 5000 euros de plus; il n'y a pas de maximum.
La vente se fera obligatoirement et officiellement par le biais d'un Commissaire Priseur patenté et spécialisé dans la vente d'art contemporain.
L'ancien propriétaire retrouvera sa mise initiale mais devra donner 50% de la plus-value à l'artiste qui lui-même réglera les frais du Commissaire Priseur et les articles de presse.
Selon la volonté délibérée de l'artiste de faciliter l'indécence de ce geste public d'égocentrisme de la part des acheteurs, une somme de 10% de la plus-value en cas de cession  du prix à chaque vente sera reversée à une organisation humanitaire choisie par le nouvel acheteur.
.  40%  des plus-values seront dues à  l'ancien propriétaire qui perdra l'objet de son statut.

. Les frais de transport de l'oeuvre seront à la charge du nouvel ego-propriétaire.
Le prix de départ de l'oeuvre est fixé à dix mille euros, frais de vente inclus.
Tous les noms des possesseurs seront visibles sur le site et chaque changement de propriétaire sera annoncé par voie de presse (journal LE MONDE)

. Il est stipulé que si un propriétaire, pour quelques raisons que ce soit, refusait de vendre l'ego-box lors d'une proposition supérieure de 5000 euros au prix d'achat initial, la boîte en sa possession perdrait entièrement sa valeur symbolique.
Une autre boîte, réplique de celle-ci, serait fabriquée par l'artiste. Une nouvelle plaque sera gravée avec les noms des anciens propriétaires où le nom du séquestreur éventuel n'apparaîtrait pas.
.Le but étant que l'ego-box soit une quête, telle la quête de l'egograal mais que toujours, moyennant le principe de l'achat à un prix supérieur, quelqu'un puisse se l'approprier.

.  Pour refuser la vente, il faut proposer pour le moins la somme mise en jeu le jour de la proposition de rachat.
Celle-ci doit être réalisée par lettre recommandée contenant un chèque de banque certifié à l'ordre du Commissaire Priseur diligenté pour la vente.
Une assurance obligatoire devra être souscrite par le propriétaire en cas de vol ou de détérioration.
L'ego-box ne peut être détenu que par une personne physique; en aucun cas par une sté, un groupe ou un musée.

DOSSIER DE PRESSE

O Decatoire a toujours été fasciné par la science-fiction et le monde des robots en particulier.
La technologie IRM (imagerie par résonance magnétique) a fait des progrès considérables. Nous sommes désormais capables de violer les consciences de nos concitoyens. Une technique qui peut nous transformer en robot docile, obéissant aux ordres des publicitaires, ou pire, manipuler nos choix face aux religions; ajouter à cela un zeste de "test de Milgram" sur la soumission librement consentie et nous voilà prêts à user de la violence contre nos congénères. 
Le site www.robot-art.com est entièrement consacré à ce sujet.
Olivier Decatoire, virtuose de la palette graphique, a mis en scène des robots logotisés dans un style proche des artistes contemporains du "néopop Japonais".
Ses peintures résolument colorées, traitées sur un support original, le verre,sont réellement impressionnantes. Un lien sur son site nous amène aussi  sur une de ses inventions que  Dali n'aurait pas désavouée : "the ego-box", une boîte à ego qui va être mise en vente pour satisfaire l'ego d'un collectionneur d'art contemporain éclairé ; des sculptures en terre cuite résolument "manga" complètent cette galerie virtuelle en perpétuelle évolution .Ce Breton  vit à Carnac à quelques pas d'un autre artiste qui  dénonce aussi la faiblesse des hommes face aux marques et aux croyances: Alain Souchon, dont il admire la façon de traiter des thèmes forts portés par des musiques aussi vivantes.
Ses robots de toutes les couleurs sont eux aussi porteurs d'un message de réflexion. Il compte les faire voyager de galerie en galerie.
Il est déjà en contact au Japon et aux USA avec  des galeristes qui ont craqué sur son style très tendance; il  n'a pas fini de faire parler de ses robots dans les vernissages branchés néopop du monde de l'art contemporain.
Voici son mel si vous souhaitez faire un accrochage sur vos murs.

robotlogo@hotmail.com





Copyright DECATOIRE. depot des modeles inpi , baie de kerroch CARNAC 56340  FR tel 06 80 30 14 37o.decatoire@orange.fr